Sur la législation et l'infanticide.
Vérités, recherches et visions

Johann Heinrich Pestalozzi

 

  1. Traduction de P.G. Martin.
    Il est suivi de quatre études de M. Porret, M.-F. Vouilloz Burnier, Ch. A. Müller et M.Soëtard
INFORMATIONS
Edition
Prix
Format
Pages
ISBN
Peter Lang, Berne, 2003
CHF 20.-
15 x 21 cm
264
978-3-906770-20-8
PUBLIC
Tout public - Enseignants - Pédagogie

Ce texte de 1783, traduit et présenté pour la première fois en français, nous fait découvrir un Pestalozzi inattendu: le réformateur social pleinement engagé dans les problèmes de son époque, et qui s’attaque ici à l’un des plus dramatiques, celui de la mère broyée par la mécanique sociale au point qu’elle est poussée à supprimer le fruit de ses entrailles. L’examen de ce cas, qui vient heurter les conceptions profondes de l’éducateur (c’est à la même époque qu’il peint le personnage romanesque de la bonne Gertrude), conduit Pestalozzi à mener, à travers des études d’archives, une enquête serrée sur la réalité sociale de ces femmes infanticides, à suggérer des réformes législatives qui empêcheraient l’inéluctabilité de leur geste, et surtout à mettre en œuvre des actions éducatives qui placeraient tous les acteurs de ce drame, et pas seulement la mère, devant leurs responsabilités morales. – Trois études historiques analysent le drame de l’infanticide maternel dans des contextes différents: elles montrent à quel point ce scandale social sollicite de partout la réflexion des philanthropes européens. Une quatrième contribution s’emploie à retracer l’évolution qu’a suivie la réflexion de Pestalozzi sur l’infanticide, jusqu’à la version révisée de 1821, où il prolonge les mesures sociales avancées en 1783 par une réponse proprement pédagogique au problème.