pestalozzi | à yverdon

L'Institut des garçons

Pestalozzi accepte l’invitation de la Municipalité d’Yverdon et arrive en automne 1804 avec quelques maîtres et élèves. Ils s’installent provisoirement dans une maison de la rue du Four pendant la mise en état du château,...[+]

L’Institut Pestalozzi pour les jeunes filles (1806-1837)

En 1806, Pestalozzi, sensible à l’éducation que les filles doivent aussi recevoir, ouvre dans le bâtiment de l’Hôtel de ville, au No 2, à l’Aigle royal, un Institut pour jeunes filles. Dans les premières années de cet Institut,...[+]

L’Institut pour enfants sourds-muets (1813-1869)

Une fois de plus, Pestalozzi n’hésite pas à défier les idées reçues et les mentalités établies. En effet, ce n’est pas courant et, pour l’époque, c’est souvent totalement incompréhensible d’accorder une attention particulière aux...[+]

La maison des pauvres de Clendy (1818-1819)

Pestalozzi a le privilège de voir l’édition de ses œuvres réalisée par une importante maison de Tübingen (Cotta). La souscription remporte un succès remarquable en Europe : rois, philosophes, hommes politiques, professeurs...[+]

Château d'Yverdon

Gravure du château d'Yverdon de F. Hegi, d'après S. Rösel.

Le château d'Yverdon était mis à disposition des Pestalozzi par les autorités.

Il a accueilli, dès 1804, le célèbre Institut des garçons, véritable laboratoire pédagogique où a été élaboré la "Méthode".